assurance pret immobilier

L’assurance prêt immobilier : comment bien la choisir ?

Lorsque vous demandez un prêt immobilier dans une banque, celle-ci va systématiquement vous proposer une assurance prêt immobilier.

Pour la banque, c’est la garantie de recevoir la totalité des mensualités convenues. Cela même en cas de décès ou d’invalidité permanente de l’emprunteur.

Pour lui, cela protège sa famille de devoir rembourser un crédit élevé durant de longues années. Dans cet article, vous trouverez les différentes contraintes de ce type d’assurance.

Quelle assurance prêt immobilier préférer : la banque ou un assureur externe ?

Tout d’abord, l’assurance sur prêt immobilier n’est légalement pas obligatoire mais sans elle, il vous sera impossible de décrocher un prêt. Les banques proposent un contrat de leur groupe à taux fixe dès le début du prêt.

Depuis 2010, avec la loi Lagarde, l’emprunteur peut choisir une assurance prêt immobilier chez un assureur externe. Pour l’obtention du prêt envisagé, il doit alors prouver cette souscription. Le taux est variable selon le profil de l’emprunteur et la durée du prêt.

Cette solution est nettement plus avantageuse que celle de la banque. Cela peut correspondre à une diminution de 65 % par rapport au coût de l’assurance prêt immobilier de votre banque ! Mais, bien sûr, l’obtention d’un prêt est facilité avec une assurance de son groupe. Le coût de l’assurance peut représenter jusqu’à 30 % de l’ensemble du projet immobilier.

Depuis juin 2022, il est aussi possible de changer d’assureur en cours de prêt. Il faut que le nouveau contrat offre des garanties équivalentes. Le changement se fait à la date anniversaire de la signature

Quelles sont les garanties d’une assurance prêt immobilier pour l’emprunteur ?

2 garanties sont obligatoires : l’assurance de remboursement en cas de décès (sauf par suicide ou overdose) et celle de la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). Cette dernière faisant suite à un accident de travail ou une maladie.

3 autres garanties sont facultatives. L’invalidité totale permanente (ITP) est à conseiller pour les métiers à risques (pompiers, policiers, militaires, convoyeurs de fonds…). L’emprunteur ne peut plus travailler mais garde une certaine autonomie.

L’invalidité permanente partielle (IPP) présente un taux d’invalidité estimé entre 33 % et 66 % par un médecin-expert. La 3ème garantie facultative d’une assurance prêt immobilier est l’interruption temporaire de travail (ITT). L’assureur paie les mensualités du prêt durant cette perte d’emploi jusqu’au moment où l’emprunteur retrouve un nouvel emploi. Cela ne joue pas pour une démission volontaire, une fin de CDD, un licenciement pour faute grave ou une rupture conventionnelle. L’ITT est réservée au licenciement économique ou pour motif non disciplinaire.

Comment l’assureur détermine-t-il le profil d’un emprunteur pour une assurance prêt immobilier ?

Lors de la demande d’une assurance pour un prêt immobilier, l’emprunteur doit remplir un formulaire qui permet à l’assureur d’estimer les risques (genre, âge, profession, santé, loisirs, …). Le questionnaire médical est supprimé pour les prêts immobiliers de moins de 200.000 €. Une maladie grave, la pratique de sports extrêmes, certains métiers à risque peuvent être la cause d’un refus de l’assurance. Tout comme les fausses déclarations ou les tentatives de fraude.

Les assureurs se dégagent de leurs responsabilités en cas de comportement irresponsable ayant provoqué un sinistre ou en cas de force majeure (événement climatique ou émeute…).

Quel est le taux moyen d’intérêt pour une assurance prêt immobilier ?

Ce taux annuel peut aller de 0,10 % pour un capital de 200.000€ en 25 ans pour un emprunteur de 28 ans. Le coût total de l’assurance va ici de 5280 € chez un assureur externe à 14300 € à la banque qui accorde le prêt.

Pour un homme de 61 à 65 ans, ce taux annuel atteint 1,23 % du capital emprunté. Vu l’âge, la durée du remboursement sera limitée.