Transformer sa maison

Lorsqu’on achète une maison déjà construite, il faut s’attendre à un minimum de transformations. Il est rare, en effet, qu’on puisse y emménager du jour au lendemain, sans un minimum de réparations, d’aménagements (en particulier de décoration), voire de transformations plus importantes (pouvant aller jusqu’à une redistribution des pièces et des volumes).

Il est prudent d’envisager un véritable projet de transformation dès la première visite, car des bouleversements importants se traduisent toujours par de fortes dépenses, même si l’on fait tout ou partie des travaux soi-même. De plus, des transformations radicales peuvent transformer une maison au point de lui faire perdre tout cachet. C’est ici, bien souvent, une question de réalisme.

L’état des lieux

Il commence par une visite complète de la maison, par un examen méthodique de l’intérieur et de l’extérieur, en somme de la cave au grenier et des marches du perron jusqu’au faîtage.

Une bonne réflexion ne pouvant se faire «à chaud», sur le terrain, il est recommandé de prendre un appareil photo pour fixer par l’image les grandes lignes de la maison. Vous pourrez ainsi réfléchir tout à loisir, à tête reposée, et envisager les différentes possibilités de transformations.

La prise des mesures

C’est l’opération majeure. Munissez-vous d’un double décamètre, d’un double-mètre ruban, d’une craie et de quoi écrire.

Vous ne serez pas trop de deux pour faire un relevé complet des cotes. Réalisez un croquis du plan de la maison et des différentes pièces, sans grand souci, pour l’instant, des proportions. Faites un plan par étage, intégrant les portes et les fenêtres, les dégagements (couloirs, entrées, escalier) et les éléments de rangement (placards, etc.). Indiquez l’orientation des pièces en marge du plan soit par références (côté cour, côté rue etc.), soit par orientation (sud, est, etc.).

Prenez les mesures au pied des murs, en partant d’un angle, mesurez les hauteurs sous plafond. Pour corriger les faux angles, relevez les diagonales des pièces. Mesurez également les cotes des ouvertures. Le même type de relevé doit être effectué pour les façades et les murs pignons, ce qui vous permettra, par recoupement des informations, de faire un plan en coupe de la maison.

Tous ces relevés vous donneront la possibilité d’établir un dessin précis, indispensable pour un aménagement ou des transformations importantes. Ce dessin, comportant toutes les informations chiffrées nécessaires, sera établi à l’échelle 1/50, soit 2 cm pour 1 m.

L’examen technique. Cette prise de mesures et ce relevé de cotes vous conduiront à aller partout dans la maison, et à visiter ses moindres recoins.

Profitez-en pour vous livrer, sinon à un examen technique, du moins à un relevé des matériaux constituant la maison (sol en carrelage, mur en pierre, etc.), en notant au passage les imperfections que vous pouvez déceler.

L’organisation de l’espace

Le plan précis que vous aurez établi va vous permettre d’apprécier avec exactitude les volumes existant dans votre maison. A partir de là, vous pourrez envisager de les modifier en tenant compte de vos besoins, de vos goûts et, chose importante, des contingences techniques liées au bâtiment lui-même, et à ses structures porteuses. Ne vous lancez pas dans des projets grandioses qui tomberont à l’eau devant les sombres réalités d’un mur de refend ou d’un linteau impossible à déplacer.

Ne cédez pas trop, surtout à la campagne, à la tentation des grands espaces, difficiles à réaliser en raison, précisément, des problèmes de portances, mais souvent délicats à meubler, voire tout simplement à chauffer. Notre position est toujours de bouleverser le moins possible les choses, de s’en tenir à des déplacements de cloisons, au décapage des vieux enduits de chaux ou de torchis, à la restitution des plafonds de poutres et de solives, au rétablissement de carrelages dans les pièces de plain-pied.  Évitez de toucher aux conduits de fumée, de modifier les foyers de cheminées, les uns et les autres ayant été construits dans un rapport volumétrique précis, garant du tirage.

Post Author: Jean-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.