Souscrire un éco-prêt à taux zéro

Si vous possédez un logement, qui est votre résidence principale, achevé avant le 1er Janvier 1990 et que vous avez besoin d’effectuer des travaux de rénovation de la performance énergétique du dit logement, mais que vous ne possédez pas assez de fonds pour les réaliser, vous avez une option créée pour vous aider. Il s’agit de l’éco-prêt à taux zéro.

Pour en bénéficier, il faut réunir quelques conditions, certaines relatives à la qualité du bénéficiaire et d’autres relatives aux travaux à accomplir.

Auprès de qui souscrire ?

Pour toute personne souhaitant en bénéficier et ne sachant pas à qui s’adresser, il faut agir comme s’il s’agissait de n’importe quel autre type de prêt, c’est-à-dire qu’il faut se référer à une banque.

L’éco-prêt à taux zéro y est disponible depuis avril 2009. Il convient tout de même de s’assurer que la banque vers laquelle vous souhaitez vous diriger peut vous octroyer un éco-prêt à taux zéro.

Pour connaître les banques aptes à accorder ce prêt, vous pouvez vérifier toutes celles ayant signé une convention avec l’Etat, leur permettant de distribuer l’éco-prêt à taux zéro.

Elles sont au nombre de 20, et on peut citer, entre autres, la Société générale, la Banque populaire, le Crédit agricole, ou encore BNP Paribas, sans oublier le Crédit immobilier de France, ainsi que CIC, LCL ou encore la Société Marseillaise de Crédit, pour n’en citer que ceux-ci.

Toutefois, avant de porter votre choix sur une de ces banques, vous devez vous assurer d’être capable de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ; c’est-à-dire que vous répondez aux critères des potentiels bénéficiaires afin de pouvoir être retenu. C’est suite à cela que vous pouvez lancer la procédure. Mais que faire avant de se diriger vers une banque ?

Comment procéder ?

Tout d’abord, il faut arrêter votre choix sur les travaux que vous souhaitez effectuer, afin que la demande de prêt soit précise et ce, dans le but d’en connaître la valeur.

Par la suite, vous devrez vous adresser à une banque tout en étant muni d’un devis. Ce dernier doit contenir toutes les informations nécessaires concernant les travaux, et les entreprises retenues pour les effectuer. Il convient de préciser que le choix des entreprises doit se faire en fonction d’un signe de qualité dont bénéficient certaines entreprises reconnues garantes de l’environnement, dites « entreprises RGE ».

Afin que la demande de prêt soit consolidée, il est fortement recommandé de faire mention d’informations multiples. Qu’elles soient relatives à la construction du logement sur le niveau temporel, c’est-à-dire la date de construction, ou bien relatives aux certificats des entreprises bénéficiant du signe de qualité, RGE. Il ne s’agit ici que d’exemples parmi d’autres, puisqu’il existe d’autres éléments permettant d’appuyer la demande de l’éco-prêt à taux zéro.

L’éco-prêt à taux zéro est donc un prêt sans intérêt qui permet de financer vos travaux de rénovation afin d’avoir par la suite une résidence principale plus économe en énergie.

Auteur de l’article : Jean-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.