Le matériel de base indispensable pour des travaux d’électricité

La pince universelle

C’est l’outil de base du bricoleur électricien. Elle est utilisée pour couper les fils, les replier, serrer les écrous, etc. Il est nécessaire qu’elle soit de bonne qualité; elle durera toute une vie. Choisissez-la en acier (chrome-vanadium), à manche isolant (les bras sont gainés de matière isolante).

La pince à bec long

Comme son nom l’indique, les becs de la pince sont longs et effilés. Traitée en même matériau que la pince universelle, elle servira pour accéder à des écrous ou à des fils logés dans des prises ou à l’intérieur des interrupteurs.

En outre, le petit diamètre de son bec aide à faire des boucles aux extrémités des conducteurs afin de les raccorder plus aisé- ment aux bornes des différents appareils.

La pince à dénuder

Son utilité n’est pas à négliger; en effet, l’écartement des becs se règle à l’aide d’une vis et permet de travailler tous les diamètres de fils. Cette pince permet de sectionner l’isolant sans attaquer le fil de cuivre lorsqu’on doit dénuder son extrémité.

Le tournevis

Il sert à serrer les vis qui possèdent une fente en travers de la tête.

Deux modèles sont à conseiller :

  • un petit tournevis, diamètre du corps : environ 2 à 3 mm, à utiliser pour le petit matériel électrique;
  • un tournevis moyen, diamètre du corps : environ 5 à 6 mm, à utiliser pour les vis à bois pour fixation murale.

Comme pour les pinces, achetez la qualité « chrome-vanadium» (souvent gravée sur l’outil) et le manche en matière isolante. Vous pouvez réunir ces deux tournevis en vous procurant un tournevis multiple. Il se présente sous la forme d’un manche en matière Isolante dans lequel un trou a été pratiqué sur toute la longueur; à l’intérieur, vous trouverez 3 ou 4 tournevis de différents diamètres. A vous de choisir celui qui s’adapte le mieux au travail que vous voulez exécuter : 11 vous suffira de le monter
à l’avant du manche.

Le marteau

Demandez un marteau d’électricien, en général peu lourd et de forme effilée du côté de la panne. Il vous sera très utile pour enfoncer les petits clous tête d’homme». Se fait également à manche isolant (matière plastique). Il est utile de posséder un deuxième marteau plus lourd; il trouve son utilité lors du percement de cloisons au burin ou au tamponnoir.

Le couteau

Choisissez un couteau à deux lames, d’un modèle quelconque. Une des lames soigneusement aiguisée aura la même utilité que toutes les lames de couteau de cuisine, mais ce sera votre couteau de bricoleur.

L’autre lame sera non coupante : elle vous servira, à défaut d’une pince à dénuder, à enlever la partie isolante des conducteurs sans blesser l’âme en cuivre.

Les adhésifs

Il s’agit de rubans isolants présentés en rouleaux, possédant un côté enduit de colle adhésive (chatterton). Ils servent à enrober les parties des conducteurs ou des appareils ne devant pas rester dénudés pendant l’emploi.

La lampe témoin

 Ce témoin lumineux, appelé couramment « sonnette» par les professionnels, vous aidera à détecter les défectuosités des petits appareils électriques (prises de courant, interrupteurs, etc.).

La cintreuse à molette

Elle se présente comme une sorte de roue, possédant à sa périphérie une gorge, correspondant au diamètre du tube. Elle vous servira à couder les tubes sans les aplatir. Il est également possible d’utiliser une pince à cintrer.

Le coupe-tube à molette

C’est une sorte de serre-joint équipé de trois roulettes, dont une est affûtée et tranchante sur son périmètre. Sous l’effort de serrage, cette
molette pénètre dans le métal et, par un mouvement de rotation imprimé à l’ensemble, cisaille le tube.

Le burin

Il vous sera nécessaire si l’installation électrique que vous prévoyez nécessite l’exécution de tranchées dans le plâtre ou de logements pour encastrer les interrupteurs et autres appareils. Le burin est une tige d’acier de section rectangulaire, affûtée à une extrémité en forme de lame.

Autres outils

Votre outillage d’électricien amateur devra éventuellement être complété par quelques outils de maçonnerie. Une installation comporte bien souvent des trous à percer et des raccords de plâtre ou d’enduits à effectuer : un couteau à mastic, un tamponnoir, une truelle et une Berthelet peuvent vous être utiles.

Vous ajouterez également à votre outillage initial un fer à souder, une boîte à onglets pour scier les extrémités des baguettes et des moulures, et deux scies : une scie Sterling pour le travail avec boite à onglets, et une scie à métaux. Pour acheter les lames de cette dernière, précisez le travail à effectuer, celui-ci faisant varier le pas de la denture (nombre de dents au centimètre).

Post Author: Jean-Christophe