La réparation des meubles

Quand il s’agit de mettre d’aplomb les pieds d’un meuble, il faut disposer d’une surface parfaitement plane pour pouvoir prendre les mesures nécessaires.

Les tables

Les pieds en bois ou en fer sont parfois vissés au-dessous des tables au moyen de pièces en bois ou de plaques en métal. Lorsqu’un pied de table de ce genre est branlant, resserrez les vis. Si le trou d’une vis est abîmé, mettez une vis plus forte ou posez une cheville dans laquelle vous ferez un nouveau trou. En remplaçant les vis, ayez soin de ne pas les prendre trop longues, elles risqueraient de traverser le plateau.

Si l’usure a raccourci un pied en bois, enlevez-le, posez un morceau de contre-plaqué entre la table et la pièce qui tient le pied et reposez ce dernier. On trouve facilement des pieds de table et les fixations permettant de remplacer ceux qui sont irréparables. Si seule l’extrémité d’un pied est endommagée, remplacez-la par une pièce taillée à la forme appropriée et que vous visserez.

Quand un pied en bois est fixé à une table par un assemblage, vous pouvez le rallonger en collant à l’extrémité un morceau de contre-plaqué convenablement découpé. Pour le raccourcir, sciez l’extrémité en laissant un peu plus de longueur qu’il n’en faut, puis rectifiez en ponçant.

Les embouts et autres garnitures des pieds de table sont généralement vissés à l’extrémité de ceux-ci. Certains y sont simplement fixés par pression.

Si l’un se détache, essayez de le remettre en place en appuyant légèrement par un mouvement de rotation ou posez un joint métalloplastique.

Le cadre

Pour resserrer les joints du cadre d’une table, retournez-la, enlevez les vis qui fixent le dessus, s’il y en a, et soulevez le cadre et les pieds. Défaites l’assemblage à l’aide d’un marteau et d’une cale de bois, grattez la vieille colle, puis recollez l’assemblage et passez au serre-joints.

Pour réparer un assemblage abîmé, procédez comme indiqué ci-dessous pour les chaises. Vous pouvez aussi percer le pied et les montants du cadre (en partant de l’intérieur si possible), introduire une cheville, puis coller et visser un bouchon d’angle.

Les chaises

Pour rallonger ou raccourcir des pieds de chaise qui ne sont pas d’aplomb, procédez comme indiqué ci-dessus pour les tables.

Si une cheville est cassée, coupez-le bout, extrayez ce qui reste et posez une nouvelle cheville. Si le logement de la cheville s’est agrandi, enlevez-la, collez un bouchon et, la colle une fois sèche, percez-y un trou pour une nouvelle cheville.

Les chaises ont des entretoises qui servent à renforcer les joints et à sup porter le siège. Si l’une d’elles se détache, enlevez-la, nettoyez-la ainsi que l’intérieur du cadre, recollez, remettez en place et revissez. Vous pouvez aussi visser un tasseau dans l’angle. Démontez les joints défaits en numérotant les éléments pour pouvoir les remonter. Détachez la colle des chevilles, tenons et mortaises au moyen d’une râpe. Remettez de la colle et passez au serre-joints. Maintenez au moyen de cales les chevilles qui jouent. Quand un tenon est cassé, découpez et taillez en tenon un nouveau montant, ou bien posez un faux tenon.

Les barreaux détachés et cassés

S’il y a un petit espace entre le barreau et le pied, introduisez un peu de vernis ou de colle.

Vous pouvez aussi percer le pied et le barreau et poser une vis noyée dans l’épaisseur du pied. Bouchez le trou avec une pâte de bois et égalisez.

Pour réparer un barreau fendu, posez des chevilles, collez les deux faces de la fente et passez au serre-joints.

Pour remplacer un barreau casse, si les joints tiennent trop bien, sciez-le près du pied et extrayez le tenon. Découpez un nouveau barreau et fixez-le successivement aux deux pieds en perçant le barreau et le pied pour introduire une cheville. Collez un bouchon dans ce qui reste de vide et égalisez ensuite.

Tiroirs et portes de meubles

Sachez comment les tiroirs sont montés, cela facilitera vos réparations.

Quand un tiroir pénètre trop profondément, c’est que les butoirs n’existent plus. Pour remplacer un butoir, vous devrez découper une plaquette de contre-plaqué ou encore un petit morceau de tasseau que vous collerez légèrement à son emplacement approximatif, puis fermer le tiroir doucement. Cela suffira à lui faire prendre sa place exacte.

Retirez ensuite le tiroir pour fixer le butoir définitivement. Les côtés des tiroirs s’usent parfois sur leur bord inférieur. Pour réparer, retournez le tiroir, enlevez le fond et marquez l’endroit usé. Posez une latte repère et rabotez ce qui dépasse.

A l’angle de rencontre du devant et du côté du tiroir, utilisez un bouvet ou un ciseau. Collez une latte (ne clouez pas) sur le côté pour lui restituer sa dimension d’origine.

Quand une glissière est usée, le tiroir joue latéralement. Enlevez la glissière du coulisseau et remplacez-la.

Si un coulisseau est endommagé, faites-le glisser hors de la rainure de la glissière et remplacez-le. Si le haut d’une glissière est usé, remplacez la partie endommagée.

Lorsque le fond d’un tiroir s’affaisse, enlevez-le. Renforcez le tiroir par un support central. Creusez une rainure de chaque côté du support et taillez des tenons pour l’assembler au-devant du tiroir. Faites une feuillure au bord postérieur du support pour pouvoir le visser au dos du tiroir. Les rainures du support doivent être en dessous du bord inférieur du dos.

Fixez le support à sa place et vissez-le. Découpez le fond du tiroir en deux panneaux et glissez-les entre le support et les moulures du tiroir.

Les portes de meubles

Souvent, les portes s’affaissent parce que les charnières sont mal posées. La charnière doit avoir un logement dans la porte et dans le montant. S’il n’y en a pas et si la porte est affaissée, il faut enlever les charnières après en avoir marqué l’emplacement, tailler des logements selon l’épaisseur de la plaque et reposer ensuite les charnières.

Si les logements sont usés, comblez-les et changez les charnières de place, après avoir taillé de nouveaux logements à la largeur et à la profondeur voulues avec un ciseau.

Si une porte de meuble bat, posez un butoir en contre-plaqué, comme pour un tiroir, ou arrangez les charnières ou la serrure.

S’il reste trop d’espace entre la porte fermée et une étagère, collez une baguette de contre-plaqué à l’étagère.

Des fentes se produisent parfois dans les panneaux en bois massif. Découpez une pièce du même bois à la bonne dimension et collez-la pour boucher la fente.

Si la fente s’étend sur presque toute la longueur du panneau, prolongez-la jusqu’au bout d’un trait de scie et posez votre pièce en conséquence.

Pour les panneaux de moins de 1 m, il suffit de coller et de joindre par frottement. Pour les panneaux plus grands, il faut renforcer l’assemblage en plaçant des chevilles ou en exécutant un assemblage à tourillons.

Post Author: Jean-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.