L’examen de la charpente

Les toits sont généralement à une, deux ou quatre pentes. Le degré de la pente est déterminé par les exigences techniques qui tiennent compte de la structure de la charpente et du poids des matériaux de couverture (ainsi d’ailleurs que des conditions climatiques comme la pluie et la neige).

La charpente a pour fonction de répartir le poids de la couverture sur les murs porteurs. Une charpente classique à deux pentes a une forme triangulaire. Cette forme permet à la charpente d’avoir une plus grande portée que des poutres droites.

L’histoire de l’habitat enseigne que la dimension des constructions est directement liée à la technique des charpentes. Les triangles de charpente sont appelés «fermes». Ils reposent sur des pièces de bois solidaires des murs porteurs (sablières). Les fermes sont liées entre elles par des pièces de bois appelées pannes (la panne du sommet est la panne faîtière; celles du bas sont les pannes sablières; celles du milieu, les pannes intermédiaires).

Les fermes sont assemblées classiquement par enfourchements, tenons et mortaises chevillés. Sur les pannes reposent les chevrons, eux-mêmes portant de petites pièces de bois horizontales, les liteaux, sur lesquels sont fixées les tuiles ou les ardoises.

Examen et traitement du bois

Dans les maisons anciennes, il faut procéder à un examen périodique approfondi des bois de charpente afin de repérer les défauts et d’y apporter les remèdes.

Les insectes

Au moment de sa construction, la charpente a été traitée pour résister aux attaques des insectes. Avec le temps, l’efficacité du traitement a décru. Les attaques les plus courantes des bois de charpente sont dues aux vrillettes qui creusent des galeries très nombreuses débouchant en surface par des petits trous de 2 ou 3 mm de diamètre.  On constate également des attaques de lyctus et de capricornes des maisons.

Lorsque l’attaque est peu importante, le bois est atteint surtout en surface (aubier) où il est un peu friable. Les attaques des termites sont heureusement assez rares; elles sont particulièrement dévastatrices. Les termites sont difficilement repérables de l’extérieur: ils ne font pas de trous en surface. Il faut donc sonder le bois en frappant dessus au maillet. Si vous avez quelque doute et que des attaques de termites ont été signalées dans la région faites appel à un spécialiste.

Champignons

 Le pourrissement de certaines pièces de la charpente est assez fréquent, dû à quelques petites fuites mal discernables sur la toiture (déplacement ou fente d’une tuile) qui laissent passer l’eau. Il faut vérifier, en particulier, les pièces de bois en contact avec la maçonnerie.

Auteur de l’article : Jean-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.