Allocation de solidarité écologique

L’ASE, allocation à la solidarité énergétique, est une aide gouvernementale accordée par l’agence nationale de l’habitat, ANAH, au profit d’une certaine catégorie de ménages à ressources particulièrement modestes. Et ce, qu’il s’agisse de propriétaires occupant ou exploitant leurs logements, ou encore de syndicats de propriétés, tous deux souhaitant réaliser des travaux d’économies d’énergie jugés importants.

Quel est le montant de l’allocation de solidarité écologique ?

Naturellement, l’aide à la solidarité écologique diffère d’un potentiel bénéficiaire à l’autre. En effet, le montant de cette dernière, ainsi que ses conditions d’éligibilité, changent en fonction de plusieurs critères.

Ceux-ci concernent non seulement la nature du candidat, qu’il soit propriétaire occupant ou bailleur ou encore syndicat de copropriétaires, mais aussi l’importance du revenu que celui-ci perçoit. Ce dernier critère s’adresse uniquement aux propriétaires occupants, puisque ces derniers ne sont considérés aptes à profiter de l’allocation que s’ils appartiennent à la catégorie des revenus « modestes » ou « très modestes ».

En ce qui concerne le propriétaire occupant qui dispose de revenus dits modestes, l’aide en question correspond à 1.600 €. Une somme de 500 € de plus peut être obtenue en fonction de certains paramètres relatifs à l’emplacement de sa résidence. A condition que l’ensemble des travaux ou améliorations effectués donne lieu à un gain d’efficacité énergétique d’un minimum de 25%.

Quant au propriétaire occupant dont les revenus sont considérés très modestes, cette fois-ci le montant de l’ASE correspond à 2.000 €. Les règles sont les règles, les travaux réalisés doivent également permettre un gain d’efficacité énergétique d’au moins 25%.

Pour ce qui est du propriétaire-bailleur, ce dernier bénéficie de la même allocation que le propriétaire occupant aux revenus modestes, celle-ci équivaut à 1.600 €. Toutefois, 35% de gain d’efficacité énergétique est exigé pour celui-ci.

Et finalement, concernant les syndicats de propriété, ces derniers profitent de 1.500 € d’aide par lot d’habitations principales.

Quelques points importants sur l’aide de solidarité écologique

Si vous souhaitez profiter de l’ASE, voici quelques notions qu’il convient de garder en tête avant de soumettre votre candidature :

  • Il est obligatoire, avant que vous puissiez déposer votre demande d’aide, que 15 années se soient écoulées après la construction de votre habitation.
  • Cette aide doit être le premier financement de type étatique dont bénéficie votre logement durant les cinq dernières années.
  • Vos travaux d’économie d’énergie ne peuvent avoir lieu qu’après dépôt de votre dossier, sous peine de rejet de votre candidature.
  • Vos travaux doivent obligatoirement être effectués par des professionnels du bâtiment.
  • Pour des raisons de vérification, deux diagnostics de performance doivent encadrer vos travaux d’économie d’énergie, l’un avant et l’autre après ces derniers. Cette procédure est obligatoire pour l’obtention de l’ASE.
  • Après le diagnostic et l’évaluation énergétique effectués par un expert, ce dernier se chargera de vous guider dans le choix des travaux les mieux adaptés à vos besoins.

Si vous comptez réaliser des travaux de la sorte dans un futur proche et que vous voulez savoir si vous remplissez les conditions nécessaires en vue de bénéficier de l’allocation de solidarité écologique proposée par l’agence nationale de l’habitat, il existe des sites qui vous permettent d’effectuer votre test d’éligibilité.

Post Author: Jean-Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.